Nha Trang ( Vietnam)

Nha Trang ( Vietnam)

source is college worth it essay go site cuando tomar cialis 20 mg antabuse lowest price india https://carlgans.org/report/thesis-topics-in-logistics-and-supply-chain-management/7/ https://ncappa.org/term/photo-editing-service-uk/4/ developmental psychology essay ideas go to site levitra online bestellen ohne rezept https://mysaschool.org/expository/and-betty-kaplun-foundation-essay-contest/15/ click free essay on lady macbeth essay written in punjabi https://naes.unr.edu/barrios/wp-content/?done=sample-application-college-essays free business plan for hair and beauty salon undergraduate thesis advice good essay proposal ideas https://beaschoolnurse.com/doctor/lokale-verdoving-bijwerkingen-cialis/31/ go to link can synthroid cause gum problems como trabaja la pastilla viagra go to site essay professional nurse levitra quitaque https://psijax.edu/medicine/dpendance-au-viagra/50/ esl analysis essay proofreading sites for masters los angeles county library homework help cialis rok trajanja how does viagra affect a women source site key concepts for writing a thesis statement On quite Cai Be pour cheminer vers la côte direction de Nha Trang. On passe par HCM et là on transfert sur un autre bus (sleeper) qui prendra la nuit pour amener à destination.

On a loué un appartement airbnb et notre hôte est assez gentille pour nous accueillir à 6h00 AM.

La ville de Nha Trang est réputée pour ses belles plages et ses récifs de coraux attirent des plongeurs d’un peu partout. On s’y déplace facilement en moto et on en loue une à peu de frais à notre arrivée.

La plage appelée Tran Phu est accessible d’à peu près n’importe où à l’est de la ville. C’est propre et quasi désert quand le soleil est directement au-dessus et bouillonnant de gens sur la fin de la journée. Il y a plusieurs grands hôtels à proximité, mais aucun d’eux a un accès privilégié à l’eau. La plage est très propre et l’eau est limpide avec de belles vagues. Sur la plage on voit principalement des vietnamiens et en second lieu des russes et chinois.

La clientèle touristique russe et chinoise est si importante dans la région que les menus des restaurants sont traduits dans ces langues et souvent pas en anglais. On voit également pas mal de commerce tenu par des russes. En posant la question, on apprend que le les plages du Vietnam pour les russes sont un peu comme celles de Cuba pour les québécois. Aussi, il semble que les visas longue durée sont faciles à obtenir.

Durant nos quelques jours là-bas on visite le temple Po Nagar qui est issu du royaume de Champa et est d’origine hindou. La fondatrice du royaume serait la déesse Yan Po Nagar qui lui a prêté son nom.

On voit aussi le Long Son Pagoda construit vers la fin des années 1900. C’est un temple purement bouddhiste et avait été érigé en 1886 par un dirigeant appelé Thích Ngộ Chí Le temple a été détruit par un cyclone en 1900 et reconstruit en 1936.

 

Le marché central de Dam est comme dans toutes les grosses villes d’Asie, un bel endroit à visiter. C’est l’endroit idéal pour voir la population locale en action. Avec cela, on peut voir de l’artisanat et goûter à des plats traditionnels de la région. C’est très divertissant.

Le Vietnam est gros producteur de café (principalement le robusta) et aussi producteur de cacao. Dans les marchés on retrouve ces deux produits sous plusieurs formes. En particulier, les grains de cacao sont vendus en vrac et à prix modique. On peu s’en servir comme collation et le goût est sublime.

Pour le café, c’est une autre histoire. Le robusta étant plus du côté amer est souvent « coupé » avec d’autres ingrédient comme du soya par exemple et en plus il est aromatisé. Le plus commun est aromatisé avec du cacao. La façon pour nous d’avoir du « vrai » café a été d’en commander dans les cafés resto et demandé une tasse de noir sans sucre. On goûte et si on aime on peut demander au serveur de nous en moudre un demi-kilo pour emporter.

On a passé du bon temps à Nha Trang et d’ailleurs on pense revenir dans la région un jour.

On a pu prendre nos marches de santé du long de la plage ou il y a toujours du vent, on a bien mangé à peu de frais (le coût de la vie au Vietnam est plus bas qu’en Thaïlande) et notre hôte d’Airbnb a été très aidante. Nguyen Thi Hanh Dao a veillé à tous nos besoins. Elle s’est même offerte pour nous assister dans la location de moto et a conduit Patricia pour voir des tissus et produits locaux dans des commerces spécialisés comme par exemple un atelier de broderie avec de la soie sur tissus transparent  qui sans elle aurait été introuvable.